Déviation de Marigny-Saint-Marcel

Dernière mise à jour le 18/06/11

Pour en savoir plus...

Le rapport de l'enquête publique

 

Le dossier à télécharger...

 

Pour nous contacter:

projets@marigny74.fr

 

www.cadastre.gouv.fr

www.geoportail.fr

www.cc-pays-albysurcheran.fr

www.albanais-haute-savoie.fr

http://www.cc-canton-rumilly.fr

 

Partenaires : credit - vendre un bien immobilier

 

 

 

 

 

Déviation "courte": gaspillage d'argent public, manque de vision ou intérêts cachés?

_______________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Une chose est certaine: ce sont bien les contribuables, les usagers et les riverains qui auront à payer les erreurs d'élus dont les motivations pour développer un nouveau tracé dit "court" sont de plus en plus obscures... Lors d'une toute première rencontre, un élu local nous avait dit "...surtout ne faîtes pas de bruit autour du projet de déviation "courte", cela risquerait de porter préjudice à ce projet..."(...). On comprends pourquoi puisque le tracé choisi coûtera 6 millions d'euros de plus que le tracé déjà inscrit à l'actuel Plan d'Occupation des Sols (POS)... Pourquoi ce gaspillage d'argent public....????

_______________________

Plus de peur que de mal!... Heureusement! On n'ose pas imaginer les conséquences d'un tel accident en zone urbanisée, sur le futur tracé de la déviation "courte" que certains élus veulent à n'importe quel prix...

 

_________________________________________________________________________________________________________________

 

Déviation "courte": gaspillage d'argent public, manque de vision ou intérêts cachés?

Une chose est certaine: ce sont bien les contribuables, les usagers et les riverains qui auront à payer les erreurs d'élus dont les motivations pour développer un nouveau tracé dit "court" sont de plus en plus obscures... Lors d'une toute première rencontre, un élu local nous avait dit "...surtout ne faîtes pas de bruit autour du projet de déviation "courte", cela risquerait de porter préjudice à ce projet..."(...).

La faiblesse de l'argumentation des défenseurs de ce projet permet aujourd'hui de mieux comprendre les propos désolants et navrants tenus par cet élu...

Ce qui est clair, c'est qu'au fur et à mesure que les arguments soit disant en faveur du tracé "court" s'avèrent insuffisants et infondés, de nouveaux arguments surgissent... Quand s'arrêtera cette perte de temps et d'argent alors que le tracé déjà inscrit au POS de Marigny-Saint-Marcel aurait pu être développé depuis 2001!!

Dans un premier temps, le maire de Marigny-Saint-Marcel avait expliqué que le tracé déjà inscrit au POS de Marigny-Saint-Marcel n'était pas conforme au SCOT de l'Albanais...et que cela imposait un nouveau tracé dit "court"...??? Alors que nous lui avions fait remarquer que ce tracé était bien compatible (le maire ayant confondu "conformité" et "compatibilité") avec le SCOT, il nous explique alors que le tracé déjà inscrit au POS consomme trop de foncier et que le tracé "court" est la solution... Après étude, il s'avère que le tracé "court" est aussi consommateur de foncier du fait de la création de nouvelles voies nécessaires à la sécurisation des dessertes des riverains. C'est d'ailleurs bien là l'une des incohérences de ce nouveau tracé: alors que le tracé déjà inscrit au POS contourne quelques habitations, le tracé "court" est développé dans la zone la plus urbanisée de la commune (conduisant même à la destruction d'habitat existant). Visiblement, cette fois la "conformité" de ce nouveau tracé avec le SCOT n'est plus vraiment importante...

Devant la faiblesse de l'argumentation, il est ensuite apparu que c'était à la Communauté de Communes du Canton de Rumilly (C3R) de se prononcer pour ce tracé "court" dont elle financerait une partie (près de 22% dans un premier temps puis moins de 10% dorénavant... le Conseil Général 74 rallongerait lui son enveloppe pour un projet qui va dépasser les 25 millions d'euros...). Le président de la C3R, farouche défenseur du tracé "court" a justifié le tracé "court" par sa proximité avec le développement d'une nouvelle zone d'activité tertiaire (zone de Hauterive sur la commune de Marigny-Saint-Marcel) qui serait "...la vitrine de l'Albanais..." selon ses propos. Ainsi, les usagers de la RD3 pourraient admirer des employés affairés derrière leur ordinateur à transmettre des données via la fibre optique... Une publicité qui coùte cher ...

Dorénavant, le tracé "court" serait justifié par sa proximité avec la mise en place d'un hall d'exposition de l'artisanat (réunion publique de la C3R tenue le 23 avril 2009 à Vallières)... Après la "vitrine de l'Albanais", le "hall d'exposition de l'artisanat",... à quand le stand de vente de paniers en osier?

Parallèlement, on nous parle de l'installation d'un centre de tri régional de La Poste, de la réhabilitation de l'ancien site de Salomon avec la venue d'un constructeur de maisons en bois,... dans la zone de Balvay. On nous parle de développement d'une zone d'activité pour le Petit Martenex et Les Cornes... Des zones génératrices de trafic routier qui se trouvent à l'opposé de la déviation "courte" et pourtant directement desservies par la déviation déjà inscrite au POS de Marigny-Saint-Marcel (...).

Avec une augmentation de 15% entre 2006 et 2008, le pic de trafic a atteint 14389 véhicule/jour en 2008. Qu'en sera-t-il dans 10 ans alors que la déviation "courte" ne permettra plus aucun aménagement... Limitée à 2 x 1 voie, la déviation "courte" rend et continuera à rendre impossible tout dépassement pour un trafic routier caractérisé par la mixité des modes de transport fortement préjudiciable à la fluidité...

Alors pourquoi tant d'obstination à développer ce nouveau tracé dit "court" qui s'avère être l'option la plus chère, la moins opportune et la moins durable: manque de vision? "fait du prince" ou intérêts cachés?